Mon frère

Mon frère

Viens contre mon coeur petit Firmin,

Tu es une merveille de la nature

Avec tes yeux de petit lutin,

Comme le firmament ton coeur est pur.

Venu au monde un jour de décembre

Tu arrivas lumineusement

Avec tes yeux brillant comme l’ambre,

Tu nous regardais paisiblement.

Quand je dis cela petit Firmin

C’est pour te montrer dans ce poème,

Quand je dis cela petit Firmin,

C’est pour te dire combien je t’aime.

 

Baptiste, 12 ans