Le miroir ardent

Voici une BD que Rémi, Adèle et Romane ont réalisée sur le thème du miroir ardent à travers les temps !

(si vous voulez lire plus facilement, cliquez sur l’image pour l’agrandir ! ) 

Vous allez voyager de l’Antiquité à nos jours, en passant par Syracuse, Florence, Versailles, les Pyrénées orientales et la Californie !

img_20170109_0001img_20170109_0002img_20170109_0003img_20170109_0004img_20170109_0005img_20170109_0006img_20170109_0007img_20170109_0008img_20170109_0009img_20170109_0010img_20170109_0011img_20170109_0012img_20170109_0013img_20170109_0014img_20170109_0015img_20170109_0016Rémi, 15 ans, Romane et Adèle (c’est Adèle qui a réalisé la BD)

Recycler un avion !?

Recycler un avion ? C’est possible, dans la toute première casse d’avion !

La durée de vie d’un avion est d’environ 30 ans . Et après ? On le démonte ! Attention, recyclage immédiat !

Bienvenue sur le site de Tarmac Aerosave, situé à Tarbes( 65 ). Ce site de 340 hectare recueille les avions trop vieux pour voler.On peut y stocker jusqu’à 20 avions en même temps. Ils y sont alors démantelés de manière respectueuse de l’environnement.Afficher l'image d'origine

D’abord, on assainit l’avion : on enlève le carburant, l’huile du moteur et les eaux usées…Berk !

Ensuite, atelier découpage ! Une machine roulante soutient l’aile pendant qu’une scie géante à câble aimanté la sépare du fuselage . L’un des ouvrier indique au conducteur de la machine qu’il peut reculer afin d’éloigner l’aile de l’avion. Il a fallu 3 heures pour détacher l’aile de l’avion. Elle va maintenant être inspectée dans les moindres détails !

Afficher l'image d'origine

Une personne est chargée de récupérer les pièces de l’aile. Pour un Airbus A310, c’est plus de 1500 pièces !

La queue de l’appareil subit le même sort. Comme toutes les autres pièces, elle sera numérotée et marquée au nom de l’avion.

JPEG - 47 ko

Un technicien vide la cabine de pilotage de ses composants. Attention aux métaux ! Aluminium, cuivre ou titane ne doivent pas être mélangés !

Dernière étape du démantèlement : le fuselage est découpé en grosses rondelles. L’aluminium du fuselage sera transformé en canette de soda. Ça fait bizarre de se dire qu’on a déjà voyagé dans une canette de Cola !

Afficher l'image d'origine

Les matériaux sont stocké dans un hangar IMMENSE ! 40 m de haut,95 m de large et 93 m de long ! Cela fait presque 9 km² ! DE quoi stocker des milliers de pièces .

Afficher l'image d'origine

Recyclage d’un Airbus 310 dans le hangar de Tarmac Aerosave.

Chaque matériau stocké à l’intérieur est envoyé dans l’usine de traitement correspondant afin d’être recyclé.

Certaines pièces pourront être réutilisées, comme le train d’atterrissage ou encore le moteur. Les pneus, eux, finiront en revêtement de sol !

Après les différentes étapes de récupération,85 % de la masse d’un avion aura droit à une seconde vie. Par exemple, le plastique des hublot sera recyclé en …vêtement en polaire ! Cette fois, tu te dis que tu va aux sport d’hiver dans un hublot … c’est toujours aussi       bizarre !

Dernière étape : les pièces seront validés par un atelier de réparation spécialisé avant d’être re-commercialisées. C’est bon, avion recyclé ! Il aura fallu deux mois et une dizaine de personne pour accomplir ce travail titanesque !

Mais il existe d’autre manière de recycler des avions, et celles là sont bien plus jolies :

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Lola, 12 ans

Sources : Magazine Wapiti n° 301 Avril 2012

Images :http://www.wikilinks.fr/des-avions-recycles-en-oeuvres-dart/

http://lexpansion.lexpress.fr/actualites/1/actualite-economique/horizon-incertain-pour-le-recyclage-des-avions-de-ligne_1690470.html

http://www.aerobuzz.fr/transport-aerien/article/tarmac-aerosave-deconstruit-le

 

 

 

Le Château de Vaux-le-Vicomte

Depuis que je suis toute petite, le château de Vaux-Le-Vicomte et son histoire me passionnent, sans que je ne sache pourquoi, j’ai donc décidé d’écrire un article dessus.

vaux-le-vicomte image a la 1

Vaux-le-Vicomte fut construit pour le surintendant des finances de Louis XIV, Nicolas Fouquet. Ce domaine, célèbre pour ces jardins , inspira au Roi Soleil le Château de Versailles.

La situation géographique :

Ce Château se situe actuellement sur le territoire de la ville de Maincy, en Seine et Marne, près de Melun. Nicolas Fouquet choisit cet emplacement car il était à mi-chemin entre Fontainebleau et le château de Vincennes, deux résidences royales.

La Construction

C’est l’architecte Louis le Vaux qui dessina les plans du château. Le chantier commença en 1655.

Cette année là :  le petit canal, les fontaines, quelques parterres de fleurs et la grande allée en terrasse sont réalisés par André Le Notre.

En 1656: Le maître-maçon Daniel Gittard achève les fondations du château et Fouquet accepte les plans.

En 1657 : La charpente est posée et la maçonnerie est terminée

En 1658 : La toiture est terminée et l’aménagement intérieur commence. Charles Le Brun devient le peintre officiel du château.

En 1661 : Les travaux sont officiellement terminés !

Une petite visite ?

Suivez-moi, je vais vous faire visiter !

La « Pièce » maîtresse du château est un salon en rotonde ( de forme ovale ), souvent utilisé comme salle de bal. Celle-ci est appelée  « salle des Gardes ». Sur la voûte de cette pièce, Le Brun avait imaginé de peindre un écureuil ( symbole de la famille Fouquet ) devant le soleil et entouré d’angelot. Malheureusement, cette fresque ne fut jamais réalisée de son vivant et la voûte resta en plâtre pendant deux siècle .

                       Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Au rez-de-chaussée, côté jardin, se trouvent deux appartements ; l’un, destiné au Roi, est situé à gauche tandis que l’autre, à droite, est celui de Nicolas Fouquet.

 

 

Afficher l'image d'origine

La chambre du roi à Vaux le Vicomte

Les pièces du rez-de-chaussée côté cour sont, en 1661, des chambres complétant les deux appartements côté jardin; s’y trouve une pièce servant de salle à manger, une pièce apparue en France au milieu du XVIIe siècle

La cuisine est à l’opposé de la salle à manger, mais communique avec le buffet du rez-de-chaussée.

Au premier étage se trouve également un couloir longitudinal ( qui est étendu en long ). À l’endroit qui correspond au vestibule se trouvait au temps de Nicolas Fouquet une chapelle, côté cour .

À gauche se trouvent, côté cour, l’appartement de Fouquet, et côté jardin, celui de son épouse, composés sur une épaisseur de douze mètres d’une antichambre ( Au XVIIe siècle., l’antichambre était une vaste pièce à usages multiples précédant la salle de parade ), d’une chambre (pièce principale d’un appartement où les familiers ont libre accès, c’est le lieu de la sociabilité où on dort, on reçoit et on y prend les repas) et d’un cabinet de travail.

Les jardins

Afficher l'image d'origine

Les jardins de Vaux le Vicomte sont un parfait exemple de jardin à la française ( dont la particularité est la symétrie ). Comme, au moment de son acquisition, le parc était traversé  par une rivière, Le Nôtre fut obligé de la détourner.  Sur la photo, vous pouvez voir une bande qui coupe les jardins en deux. Et bien c’est cette rivière. A cette époque, l’eau et les fontaines occupaient une place importante dans l’esthétique des jardin.

Le Miroir d’Eau

Afficher l'image d'origine

Le miroir d’Eau de Vaux-le-Vicomte est assez célèbre. C’est un grand bassin d’eau situé à 450 mètres du château, qui reflète parfaitement ce dernier ( quand l’eau est plate ).

Et enfin, tout au bout du jardin, on peut admirer une statue d’Hercule sur un piédestal :

Afficher l'image d'origine

Ce héros grec semble ainsi veiller sur le terrain herbeux ainsi que les jardins s’étendant devant lui.

La Fête du 17 Août et ce qui s’en suivit.

Afficher l'image d'origine

Le 17 août  1661, Fouquet chargea Vatel, son maître d’hôtel d’organiser une fête gigantesque et fastueuse en l’honneur du Roi Louis XIV. Un gigantesque buffet eut lieu, ainsi que des  représentations de théatre ( dont « Les Fâcheux, de Molière ) et, le clou de la soirée : un incroyable spectacle de Feux d’Artifice.

Nicolas Fouquet à Nantes

Nicolas Fouquet

Le Roi, jugeant que le château était digne d’un roi, accusa son surintendant des finances de s’être largement servi des caisses de l’état  pour sa fête. Ainsi, Nicolas Fouquet fut arrêté et emprisonné . Ce dernier ayant été très proche de Jean de la Fontaine, je pense qu’il aurait pu lui inspirer la fable de « La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf « , le surintendant serait bien entendu la grenouille. Et la morale de cette fable nous fait fortement penser à l’histoire de Fouquet :

Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
Tout petit prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages.

Jean de la Fontaine, 1668

Le roi, impressionné par le travail réalisé sur Vaux-le Vicomte, embaucha Le Brun, Le Notre et Le Vaux pour la réalisation du château de Versailles.

 Vaux-le-Vicomte aujourd’hui

Le château de Vaux-le-Vicomte est actuellement géré par les frères Vogüé. On y organise de nombreux événements et reçoit plus de 300 000 visiteurs par an !

Ils ont également créé l’Association  des Amis de Vaux-le-Vicomte, destinée à réunir une partie des fonds pour une rénovation du château. En échange, les membres sont invités à des dîners dans le Grand Salon. Vous imaginez ? Dîner là ou Louis XIV lui-même aurait mangé !

Vous pouviez également faire un don pour qu’un arbre à votre nom soit planté au château. Un bon moyen de lier son histoire à celle du château ! Malheureusement, ce projet est terminé .

Page de couv brochure statues

Le projet « Révélez nos vrai visage », dans la même idée, consiste à « parrainer » une ou plusieurs statues en faisant un don pour leur restauration. Petit inconvénient : pour cela, on doit faire un don entre 4000 € et 45 000 € .

En tout cas, Vaux-le-Vicomte est le plus beau et intéressant des monuments historiques que j’ai visité.

Anecdotes

  • Une partie de la série Versailles a été tournée à Vaux-le-Vicomte
  • On ne connait pas la raison de la mort de Nicolas Fouquet.
  • Si on cherche bien, on peut trouver des représentations d’écureuil un peu partout à Vaux-le-Vicomte.

Sources :

 

 

Lola, 12 ans