Le tigre un animal en voie de disparition

Animal fabuleux qui inspira terreur et respect des anciens, le tigre aurait disparu au cours du 20 ème siècle si la communauté scientifique mondiale n’avait tiré la sonnette d’alarme. C’est en 1969 que le WWF signale les chiffres catastrophiques des effectifs de tigres, moins de 2 000 en Inde. Parmi les 7 sous-espèces qui vivaient en 1900, seulement 5 subsistent actuellement.

IDENTITE

Aisément reconnaissable à sa fourrure rousse rayée de noir, le tigre Panthera tigris est le plus grand félin sauvage et l’un des plus grands carnivores terrestres.

Super-prédateur, il chasse principalement les cerfs et les sangliers, bien qu’il puisse s’attaquer à des proies de taille plus importante comme les buffles.

NOM  scientifique:

Classe: Mammifères

Ordre: Carnivores

Famille: Félidés

Taille: Longeur pour le mâle de 1,40 à 2,50m selon les sepèces , sans la queue.

Longuer pour la femelle de 1,40 à 2m environ.

Hauteur au garrot: 80 cm à 1m

Poids: De 100 Kg à 300Kg selon les sous-espèces

 

REPUTATION

Rivalisant avec le lion pour le statut de « roi des animaux » dans la culture traditionnelle, le tigre est une figure emblématique représentant la férocité. Jusqu’au 19ème siècle, sa réputation de mangeur d’homme lui colle à la peau. Pourtant, parmi les animaux sauvages, ce ne sont généralement pas les tigres qui tuent le plus. Et pour cause, le tigre est très vite éduqué par sa mère pour éviter les êtres humains qui le persécutent.

MENACES

Passe-temps des colons anglais et des maharadjahs, la chasse aux trophées a longtemps été la première cause de disparition du tigre. Désormais interdite dans tous les pays où vit le félin, le braconnage, la mise en culture de grandes surface de terres et la raréfaction de ses proies sauvages sont à présent les principales causes de son déclin.

DESTRUCTION D’HABITAT

Le tigre a perdu 93% de son aire de répartition traditionnelle. La destruction à grande échelle de son habitat et la disparition de ses proies sont les deux autres principales menaces à la survie, à terme, du tigre à l’état sauvage. Au cours des dernières décennies, l’habitat du félin a été dévasté, dégradé et fragmenté par l’activité humaine – essentiellement le défrichement des forêts pour l’agriculture, l’exploitation forestière et autres telles que la construction d’infrastructures routières. Au cours des dix dernières années, près de 45% de l’habitat du tigre a disparu. Il ne lui reste aujourd’hui que 7% de son aire de répartition historique.

 

ALIMENTATION

Le sanglier constitue le régime alimentaire le plus important du tigre en Asie orientale et occidentale, ainsi qu’en Inde et à Sumatra. En Asie tropicale, les différentes espèces de tels que le cerf axis entrent aussi dans la gamme de son bol alimentaire.

Ce grand fauve s’attaque à de nombreux mammifères tels que le buffle, le gaur, le tapir, le chacal, le renard, le lynx, le saïga et bien d’autres ongulés encore. En Sibérie, notre félin s’attaque aussi au lièvre, autétras, et au blaireau.

Le tigre s’attaque également à des proies plus grandes ou plus dangereuses comme les jeunes rhinocéros ou les éléphanteaux et ne recule pas devant les ours. On a déjà constaté qu’en période de disette, ce félinpeut aussi se régaler d’un léopard pour dîner. Et il ne faut pas oublier ses prédations sur les animaux domestiques qui sont bien connues.

Si un tigre pénètre sur le territoire d’un de ses congénères il peut s’attaquer aux petits d’une femelle partie à la chasse. Ces cas de cannibalisme ont été observés en Inde. Le tigre n’est pas le seul félidé à dévorer les petits de sa propre espèce : des faits analogues sont connus chez le lion et le puma.

OU VIVENT LES TIGRES ?

Aujourd’hui, les derniers tigres ne survivent plus que dans quatorze pays : l’Inde, le Népal, le Bhoutan, le Bangladesh, la Birmanie, le Laos, la Thaïlande, le Cambodge, la Malaisie, l’Indonésie (île de Sumatra), la Chine, la Russie et peut-être la Corée du Nord.

 

 

                                       Fin

 

Publicités

Les Marmottes des Alpes

Voici un exposé que j’ai fait en CE2 avec deux amies. Il est sans doute moins complet que celui sur les maki catta, car il date un peu, mais j’espère que je vous apprendrai des   choses ! Je l’ai un peu modifié quand-même, pour l’améliorer !

Les marmottes des Alpes

Afficher l'image d'origine

 Morphologie :

Les marmottes sont de petits animaux trapus( environ 60 centimètre) aux pattes courtes, un peu « enveloppés ».Elles ont une longue queue et des oreilles rondes.

Le pelage :

Le pelage de la marmotte s’épaissit à mesure que l’hiver approche.Il forme une chaude fourrure qui la protégera du froid durant son sommeil au fond de son terrier. Il est beige sur le ventre mais brun-gris partout autour.Pelage

Le museau :

Le museau de la marmottes est encadrés de longs poils très sensibles, appelés vibrisses, qui lui servent à se dirige dans l’obscurité.

Afficher l'image d'origine

Les dents : 

Comme pour beaucoup de rongeurs, ses paies d’incisives inférieures et supérieures poussent sans arrêt et s’aiguisent les unes contre les autres par frottement.

Dents

Les pattes

Les marmottes possèdent cinq doigt à leurs pattes arrières et quatre aux pattes avants. Les griffes des pattes avants sont très robustes.Elle leur servent à creuser des galeries mais sont aussi très habiles pour saisir des plantes.

Mode de vie

Les marmottes des Alpes dont des rongeurs diurnes qui vivent en colonie entre 1500 et 3000 mètres d’altitudes dans les Alpes, les Carpates et les Pyrénées.  Petite précision :Oui, les marmottes des Alpes ont colonisé les autres chaines de montagnes d’Europe, elles ne vivent pas QUE dans les Alpes ! Elles recherchent le soleil et choisissent le versant le plus exposé au soleil (généralement celui qui se trouve au sud )pour creuser leur terrier, à la limite des éboulis .

Les marmottes communiquent entre elles par différentes sortes de cris ou de sifflement, par exemple, pour signaler un danger. Il n’y a pas de guetteur en particulier,la première qui aperçoit quelque chose d’anormal donne l’alerte, déclenchant une course  précipitée vers le terrier ou les trous-refuges spécialement aménagés à la périphérie de leur territoire.

Les marmotte vivent en famille. Les différents membres se reconnaissent grâce à des glandes odorantes située au niveau du cou. Si  un étranger arrive, il est immédiatement repéré.

Régime Alimentaire :

La marmotte a un gros appétit. Elle fait deux repas par jours, un le matin et un le soir. Surtout herbivore,elle se nourrit principalement  de plantes, de fleurs,de baie, de racine, de bulbe* ou d’écorce, et parfois même de vers ou d’insecte.Elle peut consommer jusqu’à 400 g de nourriture par jour.

*Bulbe : organe végétal souterrain. C’est comme un gros bourgeon, mais sous la terre.

La marmotte et l’humain

Les marmotte ne sont pas très craintive envers les humain. elles se laissent facilement approcher, et peuvent même venir vous voir par curiosité…ou si elles sont vus votre goûter !

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Le terrier

Les marmottes hibernent dans un nid situé au plus profond du terrier. Elles ne sortent pas tant qu’il y a de la neige. Leur gîte souterrain,chambre tapissée d’aiguilles de mélèze et de foin, débouche à l’extérieur par un couloir long d’une dizaine de mètres.

terrier

Schéma d’un terrier de marmotte réalisé sur le logiciel Paint

L’hibernation

En début d’automne, les marmottes mangent énormément pour constituer une assez grande réserve de graisse qui leur permettra de survivre pendant l’hiver. Elles sortent le vieux foins qui garnissait leur chambre et le remplacent par de l’herbe bien fraîche qu’elles ont séchée au soleil avant de la transporter dans leur chambre. Pendant son hibernation, le nombre de  battement de cœur de la marmotte descend entre 3 et 5 par minute alors qu’il est compris entre 90 et 140 en été ! Les marmottes s’endorment à la mi-octobre pour 6 à 8 mois. Elles se réveillent environ toute les quatre semaines pour faire leurs besoins. S’il fait mois de 3 °C , elles sont obligée de bouger pour ne pas mourir de froid.

Afficher l'image d'origine

La reproduction

Afficher l'image d'origine

A partir du mois d’avril,à la saison des amours, les marmottes recherchent un partenaire pour fonder une famille. Les mâles se poursuivent et se livrent à de véritable joutes pou conquérir la femelle. Ces duels peuvent parfois devenir violents, surtout quand les deux adversaires ont la même force. Se poursuivre, se bousculer, rouler ensemble dans l’herbe… séduire,chez les marmottes, c’est un véritable rituel. Une fois la parade amoureuse terminée et le couple formé, les deux partenaires s’isolent et se renifle à fin de s’imprégner de l’odeur de l’autre.

Environ 33/34 jours après l’accouplement, la femelle, le ventre arrondi, se retire au plus profond du terrier pour donne naissance à ses petits.

Les Marmottons

Afficher l'image d'origine

Les femelles mettent au monde entre deux et sept petits par portée, sur un nid d’herbe sèche. A leur naissance, les marmottons pèsent à peine 30 grammes, sont tous rose et aveugles et ils n’ont pas de poils. Nourris avec le lait de leur mère, ils vont grandir très vite,leurs yeux vont s’ouvrir et leur corps va se recouvrir d’un fin duvet. Vers l’âge de trois semaines,le duvet est peu à peu remplacé par un pelage blond-gris, qui s’assombrira avec l’âge. En juillet, les marmottons montrent timidement le bout de leur museau à l’entré du terrier pour découvrir le monde qui les entoures. Lorsqu’ils sortent du terrier,leur maman reste à proximité pour les protéger .

Allez… encore quelques photos de marmottons, parce qu’ils sont vraiment trop mignons !

Afficher l'image d'origine

Marmottes-2013 5379

Marmottes-2013 1972

 

Les différentes races de marmottes

La marmotte à longue queue

Afficher l'image d'origine

Elle est aussi appelée  marmotte rouge à cause de sa fourrure orangé. Sa queue mesure 30 cm de longueur. Elle vit dans les haute montagnes du nord de l’Inde et des pays voisin.

La marmotte monaxAfficher l'image d'origineElle vit dans les plaines d’Amérique du nord,où elle est appelée « siffleux » par les canadiens à cause de son cris. C’est une marmotte solitaire. On l’appelle aussi marmotte commune.

 

La marmotte à ventre jaune

Afficher l'image d'origine

 

Cette marmotte se rencontre dans les montagnes d’Amérique du Nord. Chaque mâle vit en compagnie de deux ou trois femelles et interdit aux autres mâles de s’en approcher.

 

 

La marmotte bobak

Afficher l'image d'origine

Elle a un pelage plus claire que la marmotte des alpes. Elle vit dans les steppes de moyenne altitude en Europe centrale,d’où son autre nom: « Marmotte des  steppes ».

 

 

 

Sources :

Un exposé par

  • Lola
  • Oriane
  • Maïlé

Nous avions 9 ans quand nous l’avons écrit, maintenant, on en a 12 et j’ai un peu modifié l’exposé… du coup j’écris quel âge ?

J’espère que cela vous a plu !