La Potion Magique de Georges Bouillon

En janvier, pour l’école, j’ai du présenter un livre. J’ai choisi La Potion Magique de Georges Bouillon de Roald Dahl, un livre très drôle.

p1040932p1040933

Ma maman m’a aidé à rédiger ma fiche de lecture

 

la-potion-magique-de-georges-bouillon

Titre du Livre : La Potion Magique de Georges Bouillon

Auteur : Roald Dalh

Editeur : Gallimard Jeunesse

Collection : Folio Junior

Date d’édition : 2007 (mais 1ere édition en 1981)

Nombre de pages : 116 pages

Traduit de l’anglais

Auteur :

Roald Dahl est un homme d’origine norvégienne, né au Pays de Galles le 13 septembre 1916 et mort en 1990. Avant d’écrire des livres pour enfants, il a été pilote de chasse dans la Royal Air Force pendant la Seconde Guerre Mondiale. Encouragé par l’auteur Cecil Scott Forrester, il se met à écrire des nouvelles pour adultes. C’est en 1961 qu’il se lance dans la littérature pour la jeunesse avec «James et la grosse pêche», imaginé pour ses cinq enfants, à qui il raconte chaque soir une nouvelle histoire. Il connaît son premier grand succès avec «Charlie et la chocolaterie», « Matilda » ou encore « Le Beau Gros Géant ». Plusieurs de ses livres ont été adapté au cinéma.

Genre :

C’est un livre humoristique et fantastique

Cadre :

L’histoire se déroule dans la ferme de la famille Bouillon, près d’un village, à notre époque

Personnages Principaux :

Georges Bouillon est un petit garçon de 8ans terrorisé par sa Grandma. Il doit garder sa grand-mère le samedi matin quand son papa travaille et sa maman part faire les courses au village

Grandma, la grand mère de Georges, est une vieille femme ridée avec les dents jaunes et une petite bouche qui ressemble a un derrière de chien. Elle est petite, Georges va bientôt la dépasser. Elle est méchante et égoïste, elle ne s’intéresse qu’à elle.

Mr (Gros) Bouillon, le Papa de Georges, est fermier. Il s’occupe des bêtes et n’aime pas Grandma, sa belle mère

Mme Bouillon, la Maman de Georges

Résumé :

Un jeune garçon nommé Georges a une grand-mère méchante et égoïste. Elle adore manger des limaces, des escargots, des pinces-oreille, etc.

Un jour Grandma est tellement méchante en donnant tout le temps des ordres à Georges, qu’il décide de la punir.

Il a idée de préparer une potion magique. Mais ne sait pas ce que ce liquide gluant pourrait faire à sa grand-mère.

Il prend un chaudron et met dedans tout ce qu’il trouve : de la mousse à raser, du shampoing pour cheveux gras, de la sauce chili extra forte, des médicaments pour les animaux, de l’huile pour le moteur et plein d`autres choses dangereuses.

Quand Grandma boit la potion, elle bondit, grossit et grandit, grandit tellement qu’elle passe à travers la plafond du séjour, puis celui de la chambre et enfin le toit de la maison.

Puis les parents de Georges rentre à la maison et découvre ce que Georges a fait. Comment vont ils réagir ?

 

Extrait :

Il introduisit la cuillère dans la bouche de Grandma et fit couler la potion. Puis, il recula d’un pas pour regarder le résultat. Quel spectacle !

  • Ouiche ! Crie Grandma.

Et hop ! Son corps bondit en l’air, comme si son fauteuil avait été une chaise électrique ! Oui, elle bondit comme un diable dans sa boite et…elle ne retombait pas…elle restait là….suspendue entre ciel et terre…à environ un demi-mètre au-dessus du fauteuil….toujours assise…raide…glacée…tremblante…les yeux exorbités…les cheveux dressés sur la tête.

  • Tu ne te sens pas bien ? Lui demanda poliment Georges. Qu’est ce qui ne va pas ?

Suspendue entre le sol et le plafond, la vieille femme n’arrivait pas à articuler un mot. Le choc devait être terrible. On aurait dit qu’elle avait avaler un tisonnier brûlant.

Appréciation personnelle :

Ce livre m’a beaucoup plu parce qu’il m’a fait rire. L’histoire est drôle, captivante, ce qui m’a donné envie de connaître la suite et de lire rapidement le livre en entier.

Ce livre est facile à lire, il y a beaucoup de dialogues mais ma maman m’a expliqué les phrases d’humour pour que je comprenne bien le sens.

J’aime bien le format poche de ce livre, il est facile à tenir dans ses mains. J’aime bien la couverture avec le dessin en relief. Il y a beaucoup d’illustrations dans le texte pour mieux comprendre l’histoire et les dessins sont bien faits.

Noah 9 ans

Origami : Faire une enveloppe romantique en papier

p1040798

 

Pour faire une enveloppe en papier, il faut :

  • une feuille carrée
  • un ciseau
  • un stylo

p1040763

Plier la feuille en deux, dans la diagonale

p1040765

La plier une nouvelle fois en deux dans la diagonale et déplier au stade précédent. C’est juste pour avoir le trait

Amener la pointe sur le coté le plus long, sur le trait

p1040768

Retourner la feuille

p1040769

Plier une pointe sur sa ligne de facon à ce que cela resemble à un triangle avec la pointe opposé « cassée »

Faire pareil avec l’autre coté et glisser la pointe dans le trou de l’autre triangle

(c’est pas facile à expliquer)

Retourner la feuille

p1040773

Amener la pointe sur le trait

Dessiner une forme, par exemple un coeur, mais seulement un coté de la symétrie et découper

Découper la forme, ici un coeur, et l’ouvrir

Si vous voulez mettre des choses dedans, il faut un peu redéplier, ouvrir et replier

Et voilà !

 

Noah, 9ans

Rituels japonais

L’exposition Yokainoshima à l’Espace Malraux de Chambéry explore les figures masquées rituelles du Japon. Par l’inventaire de ces masques, Charles Fréger peint le visage des campagnes japonaises : spectres, monstres, ogres et farfadets, sont autant d’incarnations de ces figures rituelles imaginées par l’homme pour tenter d’apprivoiser les éléments et de donner sens aux événements naturels.

(extrait du site web de l’espace Malraux http://www.espacemalraux-chambery.fr/exposition/yokainoshima/)

 

 

J’ai aimé ces photos qui m’ont fais découvrir ce pays. Je trouve ces rituels bizarres.

 

Il y avait un jeu pour les enfants avec des images aimentées pour inventer des personnages

p1000125

p1000151

Noah, 9ans

 

Source photo : photo personnelles

 

Le Parc préhistorique des Grottes du Cerdon

Au début des vacances, je suis allé au Parc préhistorique des grottes du Cerdon, dans l’Ain.

Une dame nous a expliqué l’histoire de la grotte, je ne me souviens pas tres bien de tout ce qu’elle a dis mais cette grotte a le plus fort concentré de formations géologiques calcaires :

stalactites, stalagmites, « chou fleurs » qui deviendront plus tard lisses, des colonnes (quand un stalactite touche un stalacmite et ne font plus qu’un), des drapées, des orgues (quand on tape dessus ca fait du bruit, des sons), des plateaux de stalactites, etc

Il faut 100ans pour former 1cm.

 

Dans le siphon, il fait toujours 3°. Les hommes préhistoriques se servaient de la grotte comme frigo pour garder leur nourriture.

Et la rivière sortait face au village de Cerdon en un gros jet de plusieurs centaines de mètres

 

Apres, J’ai fais les ateliers du parc :

1/ Techniques du Feu

J’ai appris à faire du feu avec 2 techniques préhistoriques : la friction (un morceau de bois dur que l’on tourne avec ses mains ou un archet sur un morceau de bois mou) et la percussion (quand on tape un morceau de silex sur un morceau de marcassite). Il faut qu’une étincelle tombe sur un champignon séché (l’amadou qui pousse sur les troncs d’arbres) puis de la paille, puis du petit bois, avant que cela ne fasse un grand feu.

2/ Fouilles archéologiques

A l’aide d’un seau, d’une pelle et d’un pinceau, j’ai fouillé la terre dans un carré numéroté. C’est pour se rappeler où se trouvait l’objet trouvé et faire des déductions. J’ai été tres content de trouver la Dame de Brassempouy que j’ai reconnu tout de suite parce que je l’ai appris à l’école.

3/ Tir au Propulseur

C’est ce que j’ai préféré. J’ai chassé avec une sagaie et touché 2 fois le lynx et une fois la biche.

4/ Lampe à Graisse

J’ai creusé un cailloux mou avec un silex pour lui donner une forme et faire un trou au centre pour mettre l’amadou et la graisse. Après, je l’ai décoré avec mon silex puis peind avec de l’ocre et du charbon à l’aide d’un baton

5/ Peinture rupestre

J’ai appris à dessiner un Mammouth et un renne que j’ai peind avec des pigments naturels : de l’ocre jaune, de l’ocre chauffée qui devient rouge et du charbon noir

6/ Poterie néolithique

L’animatrice de cet atelier nous a raconté comme était née la poterie. Une petite fille laissait trainer des doigts sur une paroi d’une grotte (je crois) quand elle s’est apercue que la terre (de l’argile) s’était collée sous ses doigts. Elle a commencé à jouer avec, comme de la pate à modeler. Elle faisait des boules. Un jour, elle a enfoncé son doigt dedans et a écarté les bords, ca a fait un « bol ». Elle est rentrée chez elle pour montrer à ses parents. Le soir avant d’aller dormir, elle a posé son bol pres du feu et le lendemain matin, elle a découvert que son bol était dur.

Alors on a fait comme elle.

On a fait les motifs avec un baton ou des coquillages.

 

J’ai adoré cette journée parce que j’étais seul avec ma maman et que j’ai appris pleins de choses.

 

Noah, 8ans

Mes 1ers bonhommes

Ce matin, Maelyne (3ans et 1mois) a dessiné ses premiers bonhommes, en pensant bien à tout et nommant chaque partie qu’elle dessinait : visage, oeil, nez, bouche, oreille, joue, corps, jambe, pied, bras, cheveux, dent, fesses

Et leur a même attribué des émotions : content, en colère avec des gros yeux, …

 

Maelyne (3ans)

La Chauve-Souris

Suite à la sortie scolaire aux Parcs des Oiseaux à Villars les Dombes (Ain), les enfants ont du préparer leur premier exposé sur un oiseau.

En accord avec la maitresse, Noah a choisi la Chauve-Souris…le seul mammifère volant, pour expliquer aux copains la différence entre oiseau et mammifère 😉

P1430749P1430750P1430751

Ci dessous le texte édité sur la feuille, pour plus de lisibilité :

LA CHAUVE-SOURIS

1/ QUEL EST CET ANIMAL ?

C’est un animal sauvage, nocturne (= qui vit et chasse la nuit), recouvert de poils.

C’est un Mammifère (= animal à sang chaud qui allaite ses petits) de l’ordre des Chiroptères (=ailes faites d’une main, parce que les chauve-souris volent en agitant des longs doigts palmés qui tendent leurs ailes)

C’est le seul mammifère capable de voler, comme les oiseaux, mais ce n’est pas un oiseau.

Les chauve-souris vivent environ 16ans, mais certaines vivent 30ans. On les trouve partout dans le monde, sauf dans les régions froides, les zones polaires.

Elles vivent dans les grottes ou les greniers

Elles mesurent environ 5 à 7cm (corps) mais 35cm d’envergure (ailes ouvertes)

Particularité : dort la tête en bas accrochée par 2 petites pattes griffues

2/ REPRODUCTION

Le mâle et la femelle s’accouplent en automne mais les semences restent stockées tout l’hiver, la fécondation est différée au printemps. La gestation (= bébé grandit dans le ventre) dure 2mois et demi.

La chauve-souris femelle met bas (= donne naissance) dans une grande nursery de 200 à 300 individus fin juin (les mâles sont interdits). Elle n’a qu’un petit par an qu’elle allaite 1mois. Après, il est assez grand pour son 1er envol et aller chercher sa nourriture.

3/ REGIME ALIMENTAIRE (CE QU’ELLE MANGE)

Il existe 950espèces de chauves-souris différentes, dont 33 en France :

  • insectivores (= qui se nourrit d’insectes) : moucherons, araignées, etc. Elles peuvent manger 600moustiques/heure
  • carnivores (= qui se nourrit de chair) : poisson, oiseau, lézard, grenouille,…
  • frugivores (= qui se nourrit de fruits), comme la Rousette
  • pollinivores et nectarivores (qui se nourrit du pollen et du nectar des fleurs, permettant la pollénisation), comme la chauve-souris du Queensland
  • sanguinivore (qui se nourrit de sang), comme la chauve-souris vampire qui suce 26litres de sang/an soit l’équivalent de 5corps humain

Pour se déplacer ou attraper ses proies, elle utilise l’écholocation : elle émet un cri très aigues pour savoir s’il y a un obstacle ou un animal, le son revient vers elle par écho qu’elle capte avec ses narines ultrasonores

4/ PREDATEURS (CEUX QUI LA MANGENT)

Les animaux qui mangent ou tuent les chauves-souris : chats, renards, hiboux et chouettes, serpents, fouines, rapaces, rats, …et l’homme, mais aussi des chauves souris cannibales.

5/ HIBERNATION

Les chauve-souris dorment tout l’hiver mais se réveillent régulièrement et se déplacent en fonction de l’humidité et de la température.

Elles font des stocks de graisse en automne.

Leur température corporelle peut baisser jusqu’à atteindre le point de congélation.

Son rythme cardiaque ralenti, il passe de 600pulsations/min à 10, et elle ne respire qu’une fois toutes les 1h et demi.

 

Noah, 8ans

 

Source des livres utilisés :

Anim’os de De la Matinière Jeunesse

La Chauve-Souris fantome de la nuit, collection Patte à Patte de Milan

Savais-tu? Les chauves-souris des Editions Michel Quintin

Les Grottes, collection Gros Plan, de Seuil

100 infos à connaitres Les Mammifères de Piccolia

 

Expo Photo « La diagonale du Zanskar »

Je suis allé à l’exposition photographique « La Diagonale du Zanskar » et je voulais vous parler de l’association Sourire d’Himalaya.

Le Zanskar est une région qui se trouve dans la partie Nord-Ouest de l’état indien du Jammu et Cachemire.

Zanskarmap

Hervé ARNAUD est prothésiste dentaire, il fabrique des appareils pour soigner les dents ou répare les dents malades.

Un jour, il est parti en voyage dans l’Himalaya, il a adoré les paysages et la gentillesse des gens, mais il a été triste de voir leur sourire sans dent. Alors, il a créé l’Association Sourire d’Himalaya pour aider ces personnes pauvres.

L’association Sourire d’Himalaya organise des missions humanitaires de prothésistes dentaires bénévoles pour fournir des prothèses dentaires mobiles et redonner une fonction masticatoire optimale aux populations de l’Himalaya.

Sourire__A5

PALIER A L’ABSENCE DE PROTHESISTES

Les réfugiés tibétains, ainsi que les populations des vallées reculées, sont traités dans l’urgence par des chirurgiens-dentistes lors de missions temporaires, souvent sans accompagnement de traitements prothétiques. L’association s’est créée pour former des prothésistes locaux.

 

UN MINI LABORATOIRE MOBILE

Pour être opérationnel sur site, l’association a conçu une malle-laboratoire totalement équipée pour fabriquer des proothéses mobiles,et mettre à disposition des prothésistes bénévoles l’outil nécessaire pour travailler.

 

Quelques photos de la vie des gens qui m’ont plu à l’exposition :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

un mandala de sable, les murs de Mani, des enfants, des routes très dangereuses, une ville à 4000m d’altitude, la trompe tibétaine

 

Quand je serais grand, j’aimerais moi aussi aider les gens parce que voir des gens pauvres ca me rend triste

Noah, 8ans

(source  wikidepia.fr, cidj.com, le dépliant de l’exposition)

(crédit photo : wikidepia, dentissime, photos personnelles)