Les vampires

LES VAMPIRES

 vampire-pour-parta-docsLes vampires sont des sortes de morts-vivants faisant partie des grandes créatures légendaires. Ces êtres datent de la mythologie grecque, ou ils sont évoqués tels que des créatures liées à l’au-delà, et au secret du sang. On dit que le vampire se nourrirait du sang des hommes pour en tirer une force vitale, ces humains vidés de d’ADN se métamorphosant à leur tour après la mort en vampires. On retrouve ce revenant dans le monde entier, ou il nourrit les frayeurs d’enfants et les films d’horreur. Le vampire traditionnel sophistiqué apparaît avec la sortie en 1819 du livre The Vampyre, de John Polidori. Le roman a un franc succès, mais c’est le livre Dracula, sortit en 1887, par Bram Stoker, qui reste la quintessence du genre. L’image apparaît alors du vampire que l’on retrouve aujourd’hui plus fréquemment, bien que très éloigné de ses ancêtres populaires avec lesquels il garde très peu de points communs.

Le nom « vampire » a bien des origines, et il serait trop long de tout citer. Néanmoins, leurs facultés aussi détiennent bon nombre de légendes, comme, par exemple : dans le roman Dracula, le héros principal (Dracula), voit ses facultés dénombrées par le docteur Abraham Van Helsing. Les films dans lesquels Bela Lugosi a joué ont donné l’idée que les vampires pouvaient lire dans les pensées, avoir des dons hypnotiques, et la capacité de séduire les femmes afin de mieux s’en approcher et s’abreuver de leur sang. Aussi, le cinéma a transformé l’apparence de ces êtres en les affublant de longues dents et d’un côté sensuel. Le vampire verrait dans le noir, pourrait se transformer en chauve-souris, en loup, ou en brume en fonction des auteurs, et deviendrait plus puissant au fil de l’âge.

Un vampire ne peut pas être tué, vu qu’il est déjà mort. Il est juste une sorte de fantôme ne pouvant pas avoir accès au repos éternel. Il faut donc trouver un moyen pour qu’il le puisse. Pour cela, différentes manières : lui enfoncer un pieu dans le cœur, un clou dans la tête, effectuer une crémation ou bien le décapiter. Il faut après l’enterrer dans un carrefour, souvent en le démembrant d’abord. Abraham Van Helsing affirme : « Quant au pieu que l’on enfonce dans son cœur, nous savons qu’il lui donne également le repos éternel, repos éternel qu’il connaît de même si on lui coupe la tête. Il ne se reflète pas non plus dans les miroirs et son corps ne fait pas d’ombre »

Selon les pays, la légende du vampire peut varier. Mais il restera toujours là pour hanter nos cauchemars…Enfin, j’espère ! 😉

dracula-pour-parta-docs

Line, 12 ans.

Source du texte : trouvé sur Wikipédia

Source des images : sur google, tout simplement

Publicités

5 réflexions sur “Les vampires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s