Rituels japonais

L’exposition Yokainoshima à l’Espace Malraux de Chambéry explore les figures masquées rituelles du Japon. Par l’inventaire de ces masques, Charles Fréger peint le visage des campagnes japonaises : spectres, monstres, ogres et farfadets, sont autant d’incarnations de ces figures rituelles imaginées par l’homme pour tenter d’apprivoiser les éléments et de donner sens aux événements naturels.

(extrait du site web de l’espace Malraux http://www.espacemalraux-chambery.fr/exposition/yokainoshima/)

 

 

J’ai aimé ces photos qui m’ont fais découvrir ce pays. Je trouve ces rituels bizarres.

 

Il y avait un jeu pour les enfants avec des images aimentées pour inventer des personnages

p1000125

p1000151

Noah, 9ans

 

Source photo : photo personnelles

 

Les vampires

LES VAMPIRES

 vampire-pour-parta-docsLes vampires sont des sortes de morts-vivants faisant partie des grandes créatures légendaires. Ces êtres datent de la mythologie grecque, ou ils sont évoqués tels que des créatures liées à l’au-delà, et au secret du sang. On dit que le vampire se nourrirait du sang des hommes pour en tirer une force vitale, ces humains vidés de d’ADN se métamorphosant à leur tour après la mort en vampires. On retrouve ce revenant dans le monde entier, ou il nourrit les frayeurs d’enfants et les films d’horreur. Le vampire traditionnel sophistiqué apparaît avec la sortie en 1819 du livre The Vampyre, de John Polidori. Le roman a un franc succès, mais c’est le livre Dracula, sortit en 1887, par Bram Stoker, qui reste la quintessence du genre. L’image apparaît alors du vampire que l’on retrouve aujourd’hui plus fréquemment, bien que très éloigné de ses ancêtres populaires avec lesquels il garde très peu de points communs.

Le nom « vampire » a bien des origines, et il serait trop long de tout citer. Néanmoins, leurs facultés aussi détiennent bon nombre de légendes, comme, par exemple : dans le roman Dracula, le héros principal (Dracula), voit ses facultés dénombrées par le docteur Abraham Van Helsing. Les films dans lesquels Bela Lugosi a joué ont donné l’idée que les vampires pouvaient lire dans les pensées, avoir des dons hypnotiques, et la capacité de séduire les femmes afin de mieux s’en approcher et s’abreuver de leur sang. Aussi, le cinéma a transformé l’apparence de ces êtres en les affublant de longues dents et d’un côté sensuel. Le vampire verrait dans le noir, pourrait se transformer en chauve-souris, en loup, ou en brume en fonction des auteurs, et deviendrait plus puissant au fil de l’âge.

Un vampire ne peut pas être tué, vu qu’il est déjà mort. Il est juste une sorte de fantôme ne pouvant pas avoir accès au repos éternel. Il faut donc trouver un moyen pour qu’il le puisse. Pour cela, différentes manières : lui enfoncer un pieu dans le cœur, un clou dans la tête, effectuer une crémation ou bien le décapiter. Il faut après l’enterrer dans un carrefour, souvent en le démembrant d’abord. Abraham Van Helsing affirme : « Quant au pieu que l’on enfonce dans son cœur, nous savons qu’il lui donne également le repos éternel, repos éternel qu’il connaît de même si on lui coupe la tête. Il ne se reflète pas non plus dans les miroirs et son corps ne fait pas d’ombre »

Selon les pays, la légende du vampire peut varier. Mais il restera toujours là pour hanter nos cauchemars…Enfin, j’espère ! 😉

dracula-pour-parta-docs

Line, 12 ans.

Source du texte : trouvé sur Wikipédia

Source des images : sur google, tout simplement

Luis Bunuel

Ces dernières semaines, j’ai regardé plein de grands classiques du cinéma ( Le Kid, Le dictateur, la ruée vers l’or de Charlie CHAPLIN, Play Time de Jacques TATI, Les 400 coups de François TRUFFAUT, Le chien Andalou de Luis BUNUEL, etc….J’ai même confectionné  un cahier où j’ai mis les plus grands réalisateurs.

L’un d’eux a particulièrement retenu mon attention : Le chien Andalou de Luis Bunuel

Luis Bunuel est un réalisateur espagnol puis mexicain. Il fait partie du groupe surréaliste avec  notamment :

 

Dali

montresmolles

Breton

izis-parisdesreves-breton

Tanguy

indefinite_divisibility

Arp

Sculpture to be Lost in the Forest 1932, cast c.1953-8 Jean Arp (Hans Arp) 1886-1966 Accepted by HM Government in lieu of tax and allocated to the Tate Gallery 1986 http://www.tate.org.uk/art/work/T04854

et Bunuel

screenshot_from_un_chien_andalou

 

Le surréalisme est un mouvement artistique apparu au XXème siècle qui comporte la peinture, la sculpture, la poésie et pour Bunuel le cinéma, où l’on peut faire ce que l’on veut sans qu’il y ait forcement un sens logique . Ce mouvement artistique s’inspire souvent du rêve.

Le plus connu des films de Bunuel est Le Chien Andalou . Pendant tout le film, on ne comprend absolument rien mais il y a sûrement un sens caché . Ses films sont en noir et blanc et sont muets.

 

Moi qui, plus tard, voudrais être réalisateur je me suis inspiré du  Chien Andalou pour faire un petit film surréaliste où l’on ne comprend rien et ma soeur Lison m’a aidé en jouant dedans.

 

 

Baptiste, 14 ans

Sources texte : Sources personnelless et wikipedia

Sources images : Tanguy: wikipedia /Dali : Le garde-mot /Arp : the red list /Bunuel : wikipedia/ Breton : jacquesprevert.wordpress.com

Source vidéo : Chaîne You Tube : Baptiste Pigache

Les lycanthropes

Le texte n’a pas été copié-collé, je l’ai écrit seule. Mais j’ai trouvé ces informations sur Wikipédia, comme la première photo. Pour la deuxième, j’ai trouvé sur Google.

LES LYCANTHROPES

illustration-article-lycanthrope-2

Les lycanthropes, appelés plus communément en France « Loup-garou », sont des humains détenant la capacité de se changer totalement ou partiellement en loups. Parfois même en êtres anthropomorphes proche de cet animal. Cette mutation provient de plusieurs causes : une malédiction, un rituel volontaire, ou bien de la morsure d’un autre lycanthrope, parfois même d’un simple loup. La transformation a très souvent lieu la nuit, et plus précisément les nuits de pleine lune. Jusqu’au lendemain, l’humain est condamné à rester sous cette apparence animale ou anthropomorphe.

Dans la mythologie grecque, déjà, l’évocation du lycanthrope n’est pas inconnue, et est mentionnée dans de nombreux pays européens. Et, plus récemment, dans le monde entier.

Le lycanthrope est souvent représenté comme un être maléfique, aux agissements et capacités semblables à celles du loup et de l’homme, une force colossale les avantageant beaucoup pour tuer bon nombre de personnes en une seule nuit. Ainsi, ceux qui n’ont pas succombés deviennent lycanthropes à leur tour. Les humains se rappellent rarement des méfaits commis par eux dans la nuit.

Le seul point faible des loups sont : l’argent, et l’aconit napel (plante très toxique).

 

Au fil des siècles le lycanthrope a beaucoup été modifié (exemple : dans Twilight, ou les humains se transforment volontairement de jour en lycanthrope), ou bien même remplacé. Mais il fait partie des monstres que nous n’oublierons jamais… du moins, je l’espère !

Line, 12 ans

illustation-article-lycanthrope